B

Les acteurs de la lutte contre le VIH/Sida :

SisterLove Inc

Basée à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis), SisterLove Inc est une organisation de lutte contre le VIH/Sida s’intéressant particulièrement aux femmes et à leurs proches.

 

Les femmes, et plus précisément les femmes afro-américaines, représentent une grande partie des nouveaux cas de VIH/Sida aux Etats-Unis. En effet, du fait de la couleur de leur peau, ces dernières ont un accès limité à l’information puis aux traitements. C’est en partant de cette observation que SisterLove a décidé de se tourner vers ces femmes afro-américaines et leurs apporter une éducation préventive sur le VIH/Sida et sur les MST. L’association va plus loin, elle s’engage à les soutenir et à les former. Ainsi, SisterLove fait d’elles des ambassadrices qui agiront en tant qu’éducatrices et militantes de la lutte VIH/Sida dans leurs communautés. Par l’éducation, la prévention, le soutien et la défense des droits humains aux États-Unis et dans le monde, l’association tend vers l’éradication de l’épidémie.

 

Dázon Dixon Diallo, la fondatrice et présidente de SisterLove, a créée l’organisation en 1989. Il s’agissait alors de la première organisation de lutte contre le VIH/sida chez les femmes aux États-Unis. Dázon « est une visionnaire reconnue et une défenseuse de la lutte pour les droits humains, la justice sexuelle et reproductive et la lutte contre le VIH / SIDA dans les communautés de femmes et de filles », explique le site de l’organisation.  Il poursuit, « Diallo a été une pionnière dans le domaine du VIH/sida et de la justice en matière de procréation en développant et en mettant en œuvre «Healthy Love», une intervention de prévention fondamentale […]; en établissant le premier programme de logements de transition pour les femmes et les enfants séropositifs dans le Sud (ndlr des Etats-Unis); et en engageant une vision à long terme pour le leadership des femmes séropositives dans la lutte contre le VIH / sida et la promotion des droits fondamentaux des femmes ».

 

Depuis 1999, Dixon Diallo a ouvert un programme SisterLove en Afrique du Sud, mais aussi un partenariat public-privé axé sur le développement de programmes pour les organisations locales de lutte contre le VIH / sida dirigées par des femmes. En 2016, elle a créé un sommet semestriel nommé «WomenNOW!». Ce dernier, se concentre « sur le besoin urgent de s’attaquer aux intersections entre le VIH et la santé et les droits sexuels en matière de procréation chez les femmes d’origine africaine sur le continent et au sain de la diaspora », explique le site de SisterLove.

 

Dázon Dixon Diallo s’exprime dans « Révolution Sida ».

 

Pour en savoir plus ou pour donner à SisterLove, rendez-vous sur le site de l’organisation.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Based in Atlanta (Georgia, USA), SisterLove Inc is an HIV / AIDS organization focused on women and their relatives.

 

Women, and more specifically African-American women, account for a large proportion of new HIV / AIDS cases in United States. Indeed, because of the color of their skin, they have limited access to information and treatments. On the basis of this observation, SisterLove decided to turn to these African-American women and provide them preventive education on HIV / AIDS but also on STDs. The association goes further, it undertakes to support and train them. In this way, SisterLove makes them ambassadors who will act as HIV / AIDS educators in their communities. Through education, prevention, support and advocacy in United States and around the world, the association is moving towards the eradication of the epidemic.

 

Dázon Dixon Diallo, founder and president of SisterLove, created the organization in 1989. It was the first organization to fight HIV / AIDS among women in United States. Dázon “is a recognized visionary and advocate for human rights, sexual and reproductive justice and the fight against HIV / AIDS in women’s and girls’ communities,” says the organization’s website before continuing, “Diallo was a pioneer in the area of ​​HIV / AIDS and Reproductive Justice by developing and implementing” Healthy Love “, a fundamental prevention intervention […]; by establishing the first transitional housing program for HIV-positive women and children in the South (of United States); and by embracing a long-term vision for the leadership of HIV-positive women in the fight against HIV / AIDS and the promotion of women’s human rights. ”

 

Since 1999, Dixon Diallo has opened a SisterLove program in South Africa, as well as a public-private partnership focused on developing programs for local women-led HIV / AIDS organizations. In 2016, she created a semi-annual summit called “WomenNOW!”. The latter focuses on “the urgent need to address the intersections between HIV and reproductive health and sexual rights among African women on the continent and the healthy diaspora,” he said. SisterLove website.

 

Dázon Dixon Diallo speaks in “Aids Revolution”.

 

To learn more or to give to SisterLove, visit the organization’s website.

LKB

Share